La belle histoire d’Alex, ou l’apprentissage sur le terrain

C’est le retour des portraits d’entrepreneur(e)s ! Et ça m’avait manqué ! 😍 C’est Alex qui a l’honneur de débuter cette nouvelle saison de portraits. Si vous avez un parcours totalement déconnecté de vos études, son histoire va vous plaire. Alex prône l’apprentissage sur le terrain. Elle vous partage son retour d’expérience.

Alex, UI/UX designer autodidacte !

Un parcours entre voyages et reconversion

Ses débuts dans le domaine du design

Alex a 29 ans et est originaire du sud de la France. Elle a réalisé ses études dans le domaine des arts appliqués et de la restauration de tableaux. Et pourtant, elle est aujourd’hui devenue UI/UX designer. Comment a-t-elle fait ? Tout « simplement » en ayant confiance en elle et en ses capacités ! 💪

En parallèle de ses études, Alex n’a cessé d’alimenter son portfolio. Au moment de son premier entretien pour un job de design, elle a du défendre sa candidature sans aucun diplôme de graphiste sur lequel s’appuyer. Et, surprise, elle a décroché le stage de graphique designer.

La vision d’Alex est simple : les diplômes ne sont pas censés vous limiter à un domaine d’activité. « J’ai réussi à expliquer comment mes études classiques n’étaient pas si différentes du graphisme, que c’était de l’organisation visuelle et donc qu’un tableau ou une image devaient avoir les mêmes qualités ». En bref, ne vous concentrez pas sur les limites de vos études. Mais sur les opportunités que celles-ci peuvent vous offrir. 👩‍🎓

L’apprentissage sur le terrain

Selon moi, la grande force d’Alex est sa soif d’apprendre et sa curiosité. En tout cas, c’est ce qui ressort de son interview. Une fois embauchée, elle s’est intéressée aux autres équipes de l’entreprise. Développement, CRM, UI/UX design, … Elle s’intéresse à tout !

« Cela m’a permis de comprendre la partie digitale des entreprises dans sa globalité et de réaliser que mon chemin était vers l’UI/UX design ». Pendant près de 2 ans, Alex reçoit des conseils et de petits exercices d’UI/UX design de la part du manager.

Ensuite, elle décide de se lancer dans le grand bain en devenant UI/UX designer. Pour cela, elle décolle vers l’Asie et perfectionne son portfolio durant 4 mois en l’orientant définitivement vers l’UI/UX. ✈️

Alex, UI/UX designer

Après 4 mois en Asie, elle décroche son premier job de designer en Malaisie. Son intérêt pour ce domaine d’activité lors de son précédent emploi lui permet de gérer les responsabilités qui lui sont confiées. Elle devient Team Lead en product design et tout cela sans aucune formation dans le domaine !

« Je ne dis pas qu’il ne faut pas se former en école, cela donne des bases. Mais je pense qu’avec de la détermination, de l’auto-discipline et de la curiosité, il est possible d’aller tout aussi loin ! Nos études nous apprennent la méthode, mais le monde du travail c’est vraiment différent ». 💡

L'apprentissage sur le terrain est très différent de l'apprentissage scolaire !

Chaque expérience est un apprentissage

Alex n’a jamais eu peur de prendre des risques. Selon elle, « l’échec est un apprentissage« . Alors pourquoi aurait-elle peur du risque ? Lorsqu’elle a souhaité se reconvertir dans l’UI/UX design, elle n’avait pas un gros budget. Elle a donc décidé de partir en Asie pour avoir un niveau de vie plus accessible.

Partir à l’autre bout de monde pour trouver un travail pour lequel on n’a aucun diplôme… On ne serait pas tous capables de prendre ce risque ! 😳 Pourtant, Alex était parfaitement organisée. Elle savait que son budget lui permettait de tenir 4 mois sans salaire. Elle est donc passée à l’action pour obtenir ce qu’elle voulait !

« Etre débutant, cela arrive à tout le monde et donc les erreurs aussi. Dire que l’on ne sait pas faire mais que l’on est prêt a apprendre aura toujours plus de valeur que de dire que l’on gère la situation ».

Apprenez à vous vendre !

La capacité d’Alex à se vendre a été primordiale dans son parcours et sa reconversion. Lorsque l’on devient freelance, cette capacité devient notre plus grande force… ou notre pire faiblesse. Et oui ! Tu n’auras pas le choix que d’apprendre à te vendre. 🤷🏻‍♀️

“Sans jamais mentir, il faut mettre en valeur les éléments qui permettent de te démarquer”. Personne ne se souviendra des compétences que tu as en commun avec tout le monde. Alors si tu as une particularité ou une passion, met la en valeur. 

Et surtout, n’aie pas peur d’être toi-même ! C’est de cette façon que tu séduiras les clients qui te ressemblent (aka ton client idéal). Personne ne veut d’un discours aseptisé. N’oublie pas de montrer tes particularités, tes failles, tes rêves. Tout cela te permettra de créer ton personal branding, et de vendre, tout simplement. 🎉

Retrouvez Alex sur son profil LinkedIn ! ⬅️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *