La belle histoire de Lorène, et la question de la concurrence en freelance

Depuis que je réalise ces portraits, je remarque une chose. Généralement, les personnes interviewées me racontent leur parcours comme s’il s’agissait de quelque-chose d’assez normal. Pourtant, la plupart du temps, ils ont réalisé des choses incroyables ! C’est ce que j’ai ressenti en découvrant le parcours de Lorène. 😍

Alors je souhaitais débuter ce témoignage par un petit rappel : ce que vous faites est extraordinaire. Vous ne vous en rendez peut-être pas compte tous les jours. Mais pensez parfois à prendre du recul pour réaliser tout le chemin que vous avez parcouru ! 

Lorène est photographe et CEO de Instafeed, agence de communication digitale sur Instagram.

Le parcours de Lorène, photographe puis community manager freelance

Lorène a 30 ans et est aujourd’hui CEO de la société Instafeed, agence de communication digitale spécialisée en Instagram. Mais avant tout cela, elle a mené une carrière salariée puis freelance dans le domaine de la photographie. 📸

Ses débuts en freelance

Après des études dans les domaines de la mode et de la photographie à Toulouse, Lorène débarque à Paris pour travailler dans un studio de photographie de mode. Durant cette expérience salariale, elle travaille avec les plus grands du métier. “Cela m’a permis de connaître le milieu dans lequel j’avais tant envie de travailler et la technique de la lumière studio”.

Elle travaille ensuite comme photographe pour plusieurs sociétés dans le e-commerce telles que Veepee, Showroom Privé ou encore Bazar Chic. Elle y apprend de nouvelles techniques de photographie en studio notamment pour des packshots et des natures mortes. 

C’est à la suite de ces belles expériences salariales que Lorène décide de se lancer dans l’aventure du freelancing ! Bien sûr, les débuts ne sont pas évidents. “On se cherche au niveau du tarif, on regarde la concurrence. On se trouve des points positifs sur notre travail mais beaucoup de points négatifs”. Pour passer cette étape des débuts, Lorène fait le choix de la collaboration. Ainsi, elle monte une équipe de shooting avec des coiffeurs, maquilleurs, stylistes, directeurs artistiques et agences de mannequins. Pendant 3 ans, elle s’enrichit de cette expérience collective et agrandit son réseau professionnel. 🤝

Les hauts et les bas de la vie de freelance

Pour autant, l’argent ne rentre pas. Le secteur de la mode à Paris étant très fermé, particulièrement en photographie, elle finit par se remettre en question. Lorène décide alors de se démarquer de la concurrence en se spécialisant dans les packshots et les natures mortes. “J’aime tellement travailler les lumières studios pour sublimer un objet car chaque objet à sa propre particularité”.

Cette fois-ci, Lorène a trouvé son équilibre. Elle aime plus que tout son travail et gagne suffisamment sa vie avec. Mais après avoir rencontré l’homme de sa vie, elle décide de faire des plans à long terme. Et, malheureusement, c’est souvent compliqué en Freelance de pouvoir se projeter. “Est-ce que les banques vont faire confiance à une Freelance ? Est-ce qu’en Freelance je vais donner une vie stable à mon enfant ?”. Les questions se bousculent.  😥

Finalement, Lorène décide de faire une croix sur le freelancing pour favoriser sa vie personnelle. Elle accepte un poste de Community Manager dans une entreprise en CDI. Elle achète un appartement et tombe même enceinte ! 🤰 Pendant un moment, son travail lui plait beaucoup et elle apprend de nouvelles choses. Mais après quelques temps, “je me suis sentie triste d’avoir lâcher une activité qui me faisait vibrer”. 

Lorène a exercé le métier de photographe, à la fois en salariat et en freelance.

La création d’Instafeed

Son conjoint se sentant également lassé de son activité, ils décident de se lancer dans l’aventure à deux. Sans hésiter, ils quittent leur CDI respectif et créent ensemble Instafeed. Ils choisissent une situation professionnelle, certes beaucoup moins stable, mais largement plus épanouissante. “Depuis qu’on a créé Instafeed, je n’ai jamais été autant épanouie dans ma vie professionnelle (plus le bonus de travailler avec celui que j’aime)”. 🥰

Comme pour beaucoup d’entre nous, le freelancing n’est pas le choix de la raison pour Lorène, mais celui du coeur. Il s’agit avant tout de profiter de la vie, telle qu’on souhaite la vivre. 

La concurrence, un sujet qui fait débat en freelance

Je suis contente que Lorène ait choisi d’aborder ce sujet dans son interview. Il s’agit en effet d’un sujet qui fait beaucoup parler de lui chez les indépendants. Beaucoup de gens disent qu’il n’y a pas de concurrence lorsque l’on est freelance parce qu’il n’y a personne comme nous. En effet, grâce à notre personal branding, on arrive à se distinguer des personnes qui exercent le même métier que nous. 

Je suis assez mitigée sur le sujet. Pour moi, le fait de se distinguer des autres grâce à sa personnalité ne veut pas dire qu’il n’y a pas de concurrence. Au contraire, c’est parce qu’il y a de la concurrence qu’on essaie de se démarquer par notre personnalité. Tout comme n’importe quelle entreprise le fait ! On ne donnerait pas la même “personnalité” à Coca et Pepsi. Cela n’empêche qu’ils restent des concurrents malgré tout. 🤷‍♀️

Ceci étant dit, la vision qu’à Lorène de la concurrence est selon moi très intéressante ! Il s’agit d’un sujet qui l’a beaucoup dérangée au début de son activité. Elle avait tendance à trop se comparer, à voir les forces des autres et à exagérer ses faiblesses. Pourtant, en mûrissant son activité, elle perçoit la concurrence différemment.

Après s’être répété “pourquoi eux y arrivent et pas moi”, elle a changeait de point de vue. En ayant gagné en confiance en elle, elle peut aujourd’hui affirmer que la concurrence est devenue un challenge, “un vrai dépassement de soi”. 💪

Avec Instafeed, renforcez votre image de marque sur Instagram.

“Aujourd’hui, j’ai ce plaisir de découvrir de nouveaux concurrents”. Il s’agit là d’une énergie qui pousse Lorène à se dépasser et à aller de l’avant. En effet, on peut percevoir la concurrence comme une menace ou bien comme une inspiration ! ATTENTION : j’ai bien dit “inspiration” pas “quelqu’un à copier”. 

Je trouve cette perception de la concurrence beaucoup plus saine et réaliste. Oui, nous avons des concurrents en tant que freelance. C’est un fait. Mais si vous faites votre travail correctement et en accord avec votre personnalité, cette concurrence ne sera pas une menace. Ils seront des partenaires de jeu, des inspirations voire même des collègues

Et vous, que pensez-vous de la concurrence en freelance ? 🤔

Retrouvez Lorène sur le site Internet de Instafeed ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *