Nouvelle étude sur les conséquences alarmantes de la consommation de viande.

Je vais être honnête avec vous : je ne suis pas végétarienne. J’aimerais pouvoir vous dire le contraire mais ce n’est pas le cas. Comme toutes les personnes non-végétariennes qui cherchent à se déculpabiliser, je pourrais vous dire que je ne mange pas beaucoup de viande. Et ça serait vrai. Mais au fond de moi, je sais que ce n’est pas suffisant. 

Elevage de cochons

C’est pourquoi, je souhaite aujourd’hui vous parler des nouvelles façons de produire de la viande. Je vous en parle, dans l’espoir de démocratiser le sujet et de voir naître de belles initiatives à ce propos. Parce que je ne pense pas être capable de devenir totalement végétarienne, je place beaucoup d’espoir dans ces nouvelles méthodes de production. 

Pourquoi avons-nous besoin de modifier notre consommation de viande ?

Un danger pour l’environnement

Si vous vous posez la question, c’est que vous n’avez peut-être pas été très à l’écoute de l’actualité des dernières années. Parce que, franchement, des dizaines et des dizaines d’études ont montré que la production et la consommation de viande étaient extrêmement nocives pour l’environnement

Émissions de gaz à effet de serre, pollution de l’eau, surconsommation de céréales, déforestation, … Le constat est clairement alarmant. Mais visiblement, ce n’est pas suffisant. Et je ne suis pas là pour juger puisque moi-même, je continue à consommer de la viande. Pourtant, celle-ci est loin d’être rentable. En effet, il faut en moyenne 10 calories végétales (provenant des céréales) pour produire une calorie de bœuf. L’être humain aurait donc tout à gagner à baser son alimentation sur la consommation de fruits, de légumes et de céréales

Un petit tour chez le boucher ?

Un danger pour notre santé

Tout à gagner et bien plus encore ! Parce que si le danger écologique ne vous a pas convaincu, peut-être que le danger sanitaire aura plus d’effets. Et oui ! La viande n’est pas uniquement dangereuse pour l’environnement, elle l’est également pour notre santé

Une analyse de plus de 900 études réalisées entre 2000 et 2018 a été publiée en Septembre dans Science. Cette étude montre que de nombreux antibiotiques sont utilisés pour la production de viande. Ces antibiotiques engendrent l’apparition de bactéries dans nos viandes qui sont résistantes aux antibiotiques. Cela veut donc dire que la consommation de viande peut nous rendre malade et que nous serions incapables de nous soigner à l’aide d’antibiotiques. 

Une étude publiée en Mai 2016 par Lord Jim O’Neill, ancien secrétaire d’Etat britannique au commerce, annonçait déjà le risque prochain d’une résistance aux antibiotiques. Celle-ci pourrait entraîner d’ici 2050 dix millions de décès dans le monde par an. Plusieurs articles et émissions télévisées ont traité de la résistance aux antibiotiques. Je vous invite très fortement à vous renseigner sur le sujet.

Elevage de vaches

Comment révolutionner notre production de viande ?

La viande végétale

La première solution qui est déjà développée depuis quelques années est la recherche d’alternatives végétales aux viandes classiques. Bien sûr, il existe déjà énormément de produits qui permettent de remplacer la viande dans nos repas. Les steaks végétaux sont dorénavant très courants, qu’il s’agissent de soja, d’haricots rouges ou autre. 

Mais d’autres solutions végétales sont en train de voir le jour et elles seront identiques en goût et en texture à la viande animale. Impensable ? Et pourtant… De nombreux tests ont été réalisés et cette viande végétale ne pourra être distinguée d’une viande classique. Cette solution pourrait donc être une solution “miracle” pour convaincre les amoureux de viande. 

Néanmoins, pour qu’elle puisse être commercialisée en grand nombre et à prix accessibles, il faut que cette alternative soit adoptées par les grands industriels de la viande. Ce sont eux qui pourront la produire en grandes quantités et qui auront les moyens de communiquer dessus afin qu’elle soit adoptée par tous.

Alternatives à la viande

La viande cellulaire ou in vitro

La viande produite à partir de cellules souches est de plus en plus développée par des start-up de la Silicon Valley et pourrait voir le jour dans nos supermarchés dans les années à venir. Il s’agit de viande avec de véritables protéines animales mais qui ne nécessite pas d’élevage et d’abattage d’animaux.  

Cette alternative semble à la fois plus éthique et plus respectueuse de l’environnement et de notre santé. Pourtant certaines études doutent des bénéfices que pourrait engendrer cette nouvelle production cellulaire. En effet, la production de viande in vitro pourrait entraîner des émissions de méthane plus importantes et une plus grande pollution de l’eau. Les avis sont donc mitigés et il faudra encore attendre plusieurs années pour définir un modèle de production rentable et durable. 

Viande cellulaire

Bien sûr, la solution la plus simple à court terme est de faire preuve de volonté pour devenir végétarien. Mais ces différentes initiatives nous laissent espérer une possible conciliation entre consommation de viande et respect de l’environnement. On croise les doigts !

Je vous invite à visionner la conférence TED de Bruce Friedrich sur le sujet.

Vous travaillez dans le domaine de l’écologie et souhaitez alimenter votre blog en articles sur l’actualité environnementale ?

Contactez-moi 😉