Mes 5 conseils et bonnes pratiques de jeune freelance

J’ai débuté mon activité de freelance en rédaction web il n’y a que 3 mois alors j’ai encore beaucoup de conseils à recevoir sur la vie d’entrepreneur et sur la rédaction web. Mais après mes 5 années d’études en communication et mes diverses expériences professionnelles, je pense pouvoir tirer quelques leçons. 

Si vous aussi vous souhaitez vous lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat, peut-être que ces quelques astuces pourront vous aider à relever le challenge comme des chefs ! Plus que des conseils théoriques, je vous partage mes solutions pratiques pour relever avec succès ce nouveau défi. En ce qui me concerne, après 3 mois d’activité, j’arrive à me rémunérer grâce à mon activité. Alors j’espère que vous pourrez en dire autant grâce à ces 5 bonnes pratiques

Conseil #1 : Placez l’humain au centre de votre activité

Commençons par le plus important des conseils selon moi ! Lorsque l’on devient auto-entrepreneur dans le domaine de la rédaction web, il est souvent difficile de conserver un aspect humain dans son activité. Souvent, nous commençons notre activité avec un ordinateur et un bureau dans un coin du salon. Nous n’avons que peu voire pas de budget et la majorité de notre prospection se fait de manière digitale

En ce qui me concerne, j’ai besoin d’avoir un contact chaleureux avec les personnes que je rencontre. Et bien sûr, ce n’est pas toujours facile, surtout au début. Afin de donner une touche plus personnelle à ma prospection, j’ai décidé d’allouer un petit budget à l’impression d’une brochure de présentation de mon entreprise. Je les ai envoyé à des entreprises ciblées accompagnées d’un mot manuscrit personnalisé. Cela ne demande pas beaucoup de temps ni d’argent et peut faire grande impression auprès de vos prospects. 

Conseil #2 : Reconnaissez votre valeur

Tout le monde le dit mais ce conseil est parfois difficile à mettre en pratique : ne vous bradez pas ! Lorsque l’on commence une activité en indépendant, on a tendance à diminuer ses prix pour être sûr de trouver des clients. Vous vous en doutez, lorsque j’ai commencé mon activité à 23 ans, tout juste à la fin de mes études, j’avais du mal à reconnaître ma valeur.

Et vous savez quoi ? Je me suis forcée. Tout simplement. Après tout, il faut au moins essayer avant de diminuer ses prix. J’ai donc débuté mon activité avec des tarifs qui me semblaient dans la moyenne acceptable des tarifs de rédacteurs indépendants. Je ne parle pas bien sûr d’une moyenne prenant en compte les tarifs à quelques euros, je parle de tarifs acceptables… Et si vous faites du bon travail, que dis-je, de l’excellent travail, alors n’ayez pas peur de choisir le juste prix

Conseil #3 : Choisissez des clients qui reflètent votre personnalité

Beaucoup de conseils donnés par les professionnels de l’entrepreneuriat évoquent le besoin de se spécialiser. En effet, lorsque l’on devient freelance, il est important de se démarquer des autres freelances en devenant expert dans un domaine particulier. 

Oups. Si l’on regarde l’activité de mes clients, on peut voir que certains travaillent dans la santé, les nouvelles technologies, la culture ou encore les médias. Rien de très homogène, donc. Mais ma spécialisation ne se fait pas en fonction du domaine d’activité de mes clients. Elle se fait en fonction de leur personnalité, de leur histoire. Je travaille avec des entreprises qui reflètent mes valeurs et mes convictions. Je cherche des clients qui s’inscrivent dans une démarche bienveillante, qui ont une histoire positive à raconter. 

Conseil #4 : Tout est opportunité

Je ne sais pas si ça dépend de l’âge et de l’expérience mais en commençant si jeune mon activité, j’avais parfois du mal à voir l’intérêt de certaines tâches. Aller à une conférence sur l’entrepreneuriat, envoyer un message sur LinkedIn à mes anciens collègues, entrer en contact avec d’autres freelances sur les réseaux sociaux. On peut parfois croire que tout ceci ne sert à rien et que ça ne fonctionnera pas. 

Et souvent, c’est vrai ! Je ne vais pas vous mentir. Le réseautage ou la prospection ne portent leur fruit que rarement. Mais il suffit d’une fois. Et le problème, c’est que l’on ne sait pas d’où l’opportunité va venir alors autant considérer que tout est opportunité. Vous aurez parfois l’impression de travailler pour rien mais croyez-moi ça en vaut le coup. Et tous les liens que vous aurez tissés ne seront que du bonus ! Alors courage, votre persévérance à faire des tâches “qui ne rapportent rien” (à première vue) saura faire la différence le moment venu 😉

Conseil #5 : Faites-vous confiance

Vous ferez des erreurs. Plusieurs. Et tout au long de votre parcours professionnel. Mais il ne faut pas que ces erreurs ou ces retours en arrière vous fassent perdre confiance en vous. Vous aurez peut-être peur d’accepter de grosses missions au début de votre activité. Vous ne vous sentirez pas toujours à la hauteur. 

Apprenez à vous faire violence. Osez sortir de votre zone de confort en disant “oui”. “Oui” à de gros projets, “oui” aux rencontres, “oui” à l’inconnu. Et ce n’est peut-être pas dans votre nature, mais ça viendra. Personnellement, je suis quelqu’un de très réfléchie. J’ai besoin de tout programmer, de tout anticiper. Mais j’ai appris, en devenant entrepreneure, à avoir confiance en l’avenir

Vous vous lancez dans l’aventure de l’entrepreneuriat et vous cherchez quelques conseils et retours d’expériences ?

On en discute !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *